28 février 2024
Prédication

Les conséquences de la résurrection de Jésus

I Corinthiens 15 v 1-11

La mort et la résurrection de Jésus sont les deux fondements de l’Évangile (plus de 200 fois ). Ils sont inséparables! On ne peut pas être chrétien si on ne croit pas que Jésus est ressuscité (Romains 10 v 9 mais aussi le livre de Jonas ; Psaumes 16 et 22 ; Esaïe 53)

1. La Bible démontre la divinité et la résurrection de Jésus :
Il a été déclaré Fils de Dieu avec puissance selon l’Esprit Saint par sa résurrection d’entre les morts (Romains 1 v 4). Il avait déclaré être le Fils unique de Dieu, la résurrection et la vie et qu’il relèverait son corps. Il a toujours été Fils de Dieu mais l’a pleinement manifesté par sa victoire sur la mort. Un être sans péché ne pouvait rester dans la tombe ! Dieu a glorifié son Fils. En mourant, Jésus a déclaré : « Tout est accompli. ». Le 3ème jour, Dieu a mis son approbation.

2. Romains 4 v 25 :
L’aiguillon du péché (le dard, l’arme), c’est la mort et la puissance du péché, c’est la loi. L’homme pécheur meurt parce qu’il a transgressé la loi divine et se voit placé sous la condamnation. L’acte d’accusation qui se dressait contre nous a été cloué à la croix.

Jésus a été livré pour nos fautes et Dieu l’a ressuscité pour que nous soyons déclarés justes. En le ressuscitant d’entre les morts, Dieu a déclaré qu’Il approuvait son œuvre de rédemption, qu’Il approuvait ses souffrances et sa mort pour nos péchés ; Il considérait qu’il n’avait plus à subir le châtiment de nos péchés. La résurrection est la plus grande preuve de la pleine suffisance du sacrifice offert par Jésus.

Si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine et vous êtes encore dans vos péchés.

3. La résurrection de Jésus est la source de la vie nouvelle de tout croyant.
I Pierre 1 v 3 : « Loué soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ. Dans son grand amour, il nous a fait naître à une vie nouvelle, grâce à la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts. »

Nous recevons de cette qualité de vie de Jésus dans notre existence encore soumise à la faiblesse, à la mort. Paul déclare aux Ephésiens, chap II v 4-6, que Dieu est riche en bonté et qu’à cause du grand amour dont il nous a aimés, pas par les œuvres car nous étions morts à cause de nos fautes, il nous a fait revivre les uns les autres avec le Christ… Par notre union avec Jésus-Christ, Dieu nous a ressuscité ensemble et nous a fait asseoir ensemble dans le monde céleste. Quand Dieu a ressuscité Jésus d’entre les morts, il a considéré tous ceux qui mettent leur foi en Jésus comme étant ressuscités avec lui. Paul déclare que connaître Christ, c’est expérimenter la puissance de sa résurrection (Philippiens 3 v 10).

Dans Ephésiens 1 v 19-20, il dit que la puissance par laquelle il a ressuscité le Christ d’entre les morts est la même que celle qui agit en nous. Il atteste dans Romains 6 v 5 et 14 que le péché ne sera plus notre maître. Comme Christ est ressuscité des morts, nous aussi nous pouvons marcher en nouveauté de vie. Sa mort nous a réconcilié à Dieu, sa vie actuelle au ciel achève notre salut.

4. La résurrection de Jésus met tous les hommes en contact avec un Jésus vivant. La Bible nous interdit d’entrer en relation avec ceux qui évoquent les morts. Jésus n’est pas mort, il est vivant et peut sauver quiconque s’approche de Dieu par lui.

Dans les Actes, les manifestations de Jésus vivant sont nombreuses : il se révèle à Saul de Tarse ; des centaines d’hommes dans des pays fermés ont eu des visions de Jésus qui leur a parlé ; il s’est manifesté à eux.
Un boiteux de naissance est guéri : la foule pense que ce sont Pierre et Jean qui ont fait ce miracle mais Pierre précise que c’est la foi placée dans Jésus ressuscité, vivant, qui l’a relevé.
Pierre déclare à un homme paralysé depuis 8 ans : « Jésus-Christ te guérit ». C’est un Jésus vivant qui agit par l’Esprit.

5. Jésus a vaincu la mort, la reine des épouvantes, qui tenait emprisonnés tous les hommes.
C’est la preuve de la toute puissance de Dieu le Père et de Jésus son Fils. Il a réduit la mort à l’impuissance et mis en évidence la vie et l’immortalité par l’Evangile (II Timothée 1 v 10). La mort est le salaire du péché. Elle ne faisait pas partie du projet initial de Dieu pour l’homme.
La résurrection du Fils de Dieu constitue en tout cas une victoire triomphale sur la mort. Elle démontre sa Seigneurie sans limites qui lui permit d’anéantir le règne de la mort. La résurrection de Jésus, c’est le jour où la mort est morte ( I Thessaloniciens 4 v 14). Tous ceux qui croient en Jésus vivront , même s’ils meurent. Pour le chrétien, la mort ne représente plus qu’un endormissement ou un sommeil temporaire.

6. La résurrection de Jésus est la garantie que nous recevront un corps parfait à la résurrection.
Jésus est ressuscité avec un corps complètement différent de celui qu’il avait sur la terre ( I Corinthiens 6 v 14).
Le texte le plus développé sur le sujet se trouve dans I Cor 15 v 20. La relation entre ancien et nouveau corps est comparée par Paul à celle qui existe entre la semence et la plante.

D’autres personnes ont été ressuscitées par Jésus avant sa propre résurrection : le fils de la veuve de Naîm, Lazarre, la fille de Jaïrus mais ils ont connu de nouveau, par la suite, le vieillissement et la mort.

Mais l’apôtre Paul atteste dans son épître aux Corinthiens que Jésus est ressuscité avec un corps doté de caractéristiques et de capacités différentes :

– autrefois, corps doté de la seule vie maternelle. Sur cette terre, jusqu’au bout, bien que nous lutterons pour atteindre la perfection, nous resterons dans un corps de péché. Le nouveau corps sera pleinement régi par l’Esprit, comme Ézéchiel a vu les créatures du monde d’en-haut aller où l’Esprit les dirigeait.

– semé infirme et faible, il ressuscite plein de force et glorieux : nous avons vu les nôtres atteints de maladie, touchés par le vieillissement et finalement la mort. Nous nous retrouverons, nous tous qui appartenons à Christ, avec un corps doté d’une force extraordinaire qui ne pleurera plus, qui ne souffrira plus.

Néanmoins, un corps nouveau ne signifie pas que notre nouveau corps n’aura aucun lien avec l’ancien. Le corps dans lequel Jésus s’est montré était le même physiquement qu’avant. Les disciples l’ont reconnu mais, dans un premier temps, leurs yeux étaient empêchés de le connaître. Dans d’autres occasions, ils l’ont assez vite reconnu, comme pour nous montrer qu’il y a une grande continuité entre l’apparence physique de Jésus avant et après la mort.

7. Jésus ressuscité est la preuve certaine donnée à tous les hommes que Dieu jugera la monde en justice par Jésus.

Jésus avait affirmé (Jean 5 v 22 et 27-29). Dieu l’a confirmé par la résurrection de Jésus. Ce fait certain dans le passé est une garantie du jugement dans l’avenir.