Pourquoi…

la souffrance, les guerres, la famine, les maladies, les catastrophes naturelles, la pauvreté et l’injustice ?

Rien de tout cela n’existait au départ de l’humanité. Adam et Eve vivaient dans « le jardin des délices », jusqu’au jour où ils se sont détournés de Dieu. A partir de ce moment leur vie a basculée, ils ont connu les difficultés de la vie et même ils ont perdu un fils, assassiné par son propre frère !

Depuis, nous habitons dans une société dominée par l’argent, l’orgueil, le plaisir,…

L’explication principale à toutes ces questions se trouve dans la nature mauvaise de l’homme, dans sa nature pêcheresse. 

Par exemple, il y a des famines alors que la terre que Dieu a créée est capable de nourrir tout le monde, mais malheureusement, les hommes ne partagent pas. 

Cependant la souffrance peut devenir un enrichissement. Dans la main de Dieu, les blessures les plus douloureuses peuvent être guéries et même nous changer en bien, nous apprendre beaucoup de choses. Il ne faut pas se révolter dans nos peines, il vaut mieux en tirer profit en s’approchant de Dieu pour les traverser et accepter d’en tirer toutes les leçons. Il y a des choses que nous ne pourrons comprendre si nous ne passons pas par des chemins difficiles.

Jésus-Christ, le Fils de Dieu, a été habitué à la souffrance bien qu’il était innocent, il a été injustement condamné à mort sur la croix pour nos péchés, mais il est ressuscité d’entre les morts. Si lui, l’innocent, est mort pour les coupables, nous pouvons d’autant mieux accepter de subir à notre tour des injustices, avec l’exemple de son amour.

De plus la Bible posséde le plus grand des encouragements à propos de toutes ces questions. Paul, un des apôtres pouvait dire :
« J’estime d’ailleurs qu’il n’y a aucune commune mesure entre les souffrances de la vie présente et la gloire à venir » Romains 8,18.

A toutes les larmes d’aujourd’hui, Dieu promet comme consolation la vie éternelle par la foi en Jésus-Christ.