13 juin 2024
Témoignages

David

Je m’appelle David et j’ai 35 ans. Je viens d’une famille chrétienne mais jeune, je ne me suis jamais vraiment préoccupé des affaires du Seigneur. J’ai accompagné ma mère à l’église jusqu’à l’âge de 13 ans à contre-coeur. A cet âge-là, j’aurais préféré faire la grasse matinée au lieu d’aller à l’Église le dimanche matin.

Puis, j’ai dû affronter une terrible épreuve pour moi qui fut le divorce de mes parents. J’ai vécu cela comme un véritable choc d’autant plus que quelques mois plus tard, mon père décida de mener sa vie de son côté et de ne plus jamais donner de nouvelles.

Me sentant abandonné et incompris par mes proches dans cette douloureuse épreuve, je décidai de me réfugier dans la cigarette et le cannabis occasionnellement par le biais d’amis. Ma vie scolaire était également à l’abandon. J’avais 14 ans.

Quelques mois après la séparation de mes parents, ma mère fit la rencontre de mon beau-père et une petite fille vit le jour de cette union. L’espoir de revoir un jour mes parents ensemble était réduit à néant…

Ils avaient décidé de déménager à la campagne où les drogues sont plus accessibles qu’en ville. C’est ainsi que je fumais plus régulièrement le cannabis. Mon cœur s’endurcissait et les relations avec mon beau-père étaient devenues néfastes. Avec cet environnement familial complexe, l’idée d’en finir résonnait en moi. J’étais devenu instable dans tous les domaines (famille, scolarité…). Je ne savais plus à quoi me raccrocher à part les drogues.

Vers 16/17 ans, j’ai découvert les drogues « dures » notamment la cocaïne. J’en consommais occasionnellement puis quotidiennement jusqu’à mon entrée dans l’armée vers mes 20 ans.

A l’armée, j’ai dû renoncer aux drogues dures mais le cannabis était toujours présent dans ma vie. Mon avenir était incertain mais je me disais que l’armée me permettrait de me raccrocher à une autorité que je n’avais pas eue. Cependant, je me sentais toujours seul et incompris.

Je suis resté 8 ans à l’armée. Pendant ces années, je me suis forgé un caractère et une discipline que je n’avais pas auparavant. L’armée m’avait appris que la souffrance faisait partie de la vie et qu’il n’y avait pas de raison de se plaindre.

La colère que j’avais éprouvée après le divorce de mes parents était toujours bien présente et j’avais développé une haine des autres. Au plus profond de moi, je savais que Dieu existait et je ressentais sa présence dans ma vie malgré mes erreurs et mes échecs. Dieu s’est toujours révélé à moi et me faisait grâce même dans ces moments difficiles.

Pourtant, je décidai de mettre un point final avec le Seigneur. J’avais un travail, une situation financière confortable, un appartement neuf, des amis, une compagne, le cannabis; je n’avais donc plus besoin de Dieu dans ma vie. A partir de ce moment-là, je ne ressentis plus sa présence et quelque temps après, je perdis tout ce qui pouvait compter à mes yeux. Ma compagne me quitta et je sombrai alors dans une grande dépression ! Je quittai l’armée. Je n’avais plus un sou en poche et me retrouvai à la rue du jour au lendemain. Mais même dans ces instants, la main du Seigneur ne me lâcha pas car je pus retrouver un logement quelque temps plus tard.

Un jour, pour je ne sais quelle raison, je m’assis et lus la Bible. J’ai toujours eu une Bible avec moi car mes grands-parents n’ont cessé de prier dans l’espoir que je puisse donner ma vie à Christ.

Le 26 Août 2016, le Seigneur s’est de nouveau manifesté et m’a demandé de revenir à lui. J’ai alors vécu ma première expérience personnelle avec Jésus. Étant perdu et n’ayant plus rien, j’ai accepté le Seigneur dans ma vie reconnaissant ma condition de pécheur. S’ensuivirent des jours de repentance. Le Seigneur avait également mis sur mon cœur le besoin de trouver une église ainsi que de me faire baptiser. Je décidai donc d’accompagner mon grand-père à son église et ce jour-là, pendant les annonces, le pasteur annonça qu’une session de préparation au baptême allait débuter prochainement. Je décidai donc de m’y inscrire.

Je pris mon baptême deux mois après ma conversion soit le 26 Octobre 2016. Lors de ma conversion, Jésus m’a totalement délivré de la cigarette et surtout du cannabis qui était devenu ma raison de vivre au fil des années.

Aujourd’hui, je sais que Jésus est mon Seigneur et mon Sauveur et qu’Il est le chemin, la vérité et la vie.